Catégories
En cours

Nicolas Tubéry

Expositions du 8 mars au 20 septembre 2020
Entrée libre | les samedis et dimanches de 15h à 18h et sur rendez-vous

Nicolas Tubéry porte dans ses installations un regard familier sur les rituels contemporains; de la fête de famille aux rassemblements sportifs, de la foire aux chevaux au rodéo. Le monde paysan, ses gestes et traditions occupent une place particulière dans ses films autant que dans son vocabulaire sculptural. Structures métalliques, auges, fragments de serres agricoles, mécanismes empruntés aux pratiques de l’élevage animal sont tour à tour sujets et réceptacles de projection de ses films.

Partant de son vécu, de rencontres, de lieux ou d’objets, ces films suivent un processus de construction récurrent. Une fois le sujet défini, il cherche comment appréhender l’évènement avec la caméra. Les choix qui en découlent déterminent la fabrication d’outils pour le tournage. Viennent ensuite la construction de structures métalliques, inspirées des lieux et des images enregistrées. Un rapport physique lie la vidéo à la sculpture. Les propriétés de l’une glisse vers l’autre. Lorsque la caméra parcourt l’espace, la sculpture, complémentaire, cadre des points de vues. Un jeu de regards s’instaure entre le moment du tournage et celui de la réception.

Invité en résidence en 2019 par le collectif L’île d’en face, Nicolas Tubéry présente deux projets inédits issus de rencontres sur le territoire. Les deux expositions mettent en récit projets anciens et projets récents.

SILO se déploie spatialement dans la chapelle des Ursulines (MAT Ancenis-Saint-Géréon). On y entend, découvre et suit la descente d’un cordiste à l’intérieur d’un silo à grain. Une seule action résonne dans l’espace.

Élevage, Céréales, Gaec et Machinisme s’est construite à partir des regards d’enfants de l’école Hortense Tanvet à Mésanger sur le monde agricole. Cette oeuvre à deux occurrences est visible à la fois au MAT Ancenis-Saint-Géréon et au MAT Montrelais.

L’articulation entre vidéo et sculpture n’a cependant rien de systématique dans l’oeuvre de Nicolas Tubéry. Au MAT Montrelais, plusieurs sculptures intègrent la photographie alors que d’autres sont autonomes. Les Clèdes, par exemple, associent photographies de pierres de sel posées sur des structures tubulaires en métal, comme pour fixer l’image d’un objet qui est voué à se transformer et disparaître. Les Steel Panel sont, quant à elles, des plaques de métal coupées, pliées et peintes. Leurs formes et leurs couleurs irisées rappellent la carrosserie automobile réminiscence de la culture du tunning. Elles sont une invitation à changer de point de vue et une autre manière de questionner la place du spectateur.

Le MAT Montrelais
vernissage le samedi 7 mars 2020 à 16h30
Le MAT Ancenis-Saint-Géréon
vernissage le samedi 7 mars 2020 à 18h30

Remerciements : L’île d’en face, famille Jicquel, Giovanni Maudet, Jean-Pierre Testard, Anna Nardone-Carvalho et Béatrice Bouvet et les classes de CM1/CM2 de l’école Hortense Tanvet de Mésanger, le club d’escalade Rez’in & Roc de Rezé, le Lieu Unique, Milena Massardier, Benjamin Coudol

Dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 :
– le port du masque et le respect des gestes barrières sont obligatoires.
– Respecter les distances avec les autres visiteurs.