Catégories
Non classé

Compression – rarefaction

AVIS DE RECHERCHE
Appel à témoignages

Peut-être les aviez-vous aperçues en circulant dans la ville d’Ancenis-Saint-Géréon entre le 28 septembre et le 7 octobre sur le rond point de l’espace 23 ou au pied de la tour du Château ?

Elles devaient circuler dans la ville du 28 septembre au 30 novembre 2020 dans le cadre des expositions « Rien ne peut donner meilleur goût à l’eau ».
L’une d’entre elles a disparu, victime de son succès.
Elles, ce sont 2 anciennes bâches publicitaires recyclées par l’artiste Blandine Brière.
Elles s’appellent COMPRESSION-RAREFACTION.

Elles sont composées d’une superposition de trame de points bleus et rouges sur fond blanc et détonnaient dans l’espace public.
Elles ne délivraient pas de messages mais apportaient un peu d’air; parce que leur composition et leurs couleurs renvoyaient directement aux molécules de dioxigène et de diazote parce qu’elles offraient un espace abstrait dans l’environnement saturé par l’information.

Pour Blandine Brière, cette série de Compression – rarefaction est une mise en image du mouvement de la vibration et plus précisément du frottement de l’air par l’onde sonore.
Cette oeuvre nous manque, n’hésitez pas à revenir vers nous si vous vous souvenez les avoir aperçues.

Blandine Brière, Compression – rarefaction, 2020 – Production Le MAT en partenariat avec l’atelier de sérigraphie OuOùOuh, Ingrandes-Le-Fresne-sur-Loire dans le cadre des expositions « Rien ne peut donner meilleur goût à l’eau » au MAT Ancenis-Saint-Géréon (Chapelle des Ursulines) et au MAT Montrelais.